FANDOM


Abeille

Peut voir l'ultraviolet, mais pas le rouge (qui lui paraît noir) [cf. Salamandre N°189]. Attirée par les reflets des 2 feuilles du Perce Neige [la Hulotte n°63 p.1]  qui écarte ses pétales pour renvoyer les U.V. comme un miroir, de même que par la couleur irisée de la carapace des Coléoptères qui comprend des Ultraviolets (dont l'éclat trouble certains reptiles ou oiseaux).

Si une reine meurt accidentellement (elle vit normalement de 4 à 5 ans), avant qu'elle n'ait fait de couvain, une simple ouvrière peut alors se mettre à pondre. Mais alors tous ces œufs (non fécondés) ne donneront que des mâles, ce qui ne résout pas la crise... Accueillis indifféremment dans toutes les ruches, ces mâles appelés faux bourdons ne sont pas capables de se nourrir (ce sont les ouvrières qui leur donnent à manger) et ils seront impitoyablement chassés quand les colonies n'ont plus besoin d'eux (et ils sont parfois mis à mort s'ils se font trop insistants). Ils ont de gros yeux, mais pas d'aiguillon, ni trompe, ni brosse ni corbeille à pollen aux pattes.

Au cours du vol nuptial, où la reine rejoint les airs de congrégation des mâles (au son caractéristique), ceux qui s'accouplent avec elles meurent après.

A ne pas confondre avec les Bourdons [Salamandre n°226]


Psithyrus « abeille coucou » ce sont des bourdons parasites fréquemment pondus dans les nids d'autres bourdons (du genre Bombus). Les ouvrières élèvent alors les larves de Psithyrus comme si elles faisaient partie de la colonie. Le Psithyrus ne produit pas d'ouvrières, ne fabriquant pas de cire, et ne récoltant pas de pollen (leurs pattes arrière étant dépourvues de structures spécialisées).

Environ 5 semaines après l'invasion de la colonie, de nouveaux Psityrus sortent des larves, et leur jeune femelles passeront l'hiver dans le sol, avant d'envahir de nouvelles colonies au printemps suivant.


La reine assure la cohésion de la colonie en produisant une hormone (phéromone), prélevée sans arrêt par les abeilles qui la lèchent et s'en nourrissent, passant ensuite de même d'individus en individus.

Certains (professeurs Rémy Chauvin / Sociétés animales, édit. Plon) sont tentés par l'hypothèse qui considère ces colonies non pas comme un agglomérat d'insectes, mais comme une seule bête [/ »Mellifera »] : l'essaim ; un "animal" à température constante (34°) qui naît, grandit, se reproduit et meurt de maladie ou de vieillesse, les abeilles en étant comme des "cellules" du corps. On parle aussi d'estomac social, pour désigner la nourriture qu'elles échangent.

Lorsque l'ancienne Reine s'envolle, avec un tiers de la ruche, pour essaimer, les abeilles formant l'essaim sont souvent accrochées les unes les autres en grappe.


Lorsqu'une abeille utilise son dard, elle meurt en essayant de décrocher son abdomen de ce "harpon" enfoncé avec son sac à venin dans la peau humaine (le dard de la guêpe étant plus lisse, au contraire elle le retire sans éclater son abdomen). La guêpe a aussi un corps plus long, tout noir avec des rayures jaunes.

Rien ne sert de courir, l'abeille vole plus vite que nous, à 25 Km/h. (sauf si vent de face).

Les abeilles ne consomment pas des insectes comme les guêpes, mais se nourrissent du nectar et du pollen des fleurs.


Chaque abeille ne peut mettre que 40 à 60 milligrammes de nectar dans son jabot. Pour cela il lui faut visiter 1.000 à 1.500 fleurs de trèfle.

Les oiseaux ont un 4ème type de cône dans l'œil sensible à l'ultra-violet (nous n'en avons que trois, sensibles au Rouge-Vert-Bleu). Chacune des 4.500 facettes qui compose l'œil de l'abeille ouvrière en comporte 9 : deux cônes pour le Vert, deux pour le Bleu, deux pour l'Ultraviolet, et un pour la lumière polarisée (mais aucun pour le rouge). Et ils ne distinguent que 3 teintes intermédiaires en plus du blanc et noir (donc 8 nuances, sans plus) !

Cas particulier de parthénogenèse  (voir aussi pucerons)

Les œufs fécondés donnent naissance à des femelles.

Mais la reine pond des ovules non fécondés lorsque le diamètre des alvéoles excède les dimensions habituelles, ces œufs donneront des mâles (500 à 2.000 faux bourdons, selon les colonies). Ils n'ont donc pas de père (parthénogenèse),  mais un grand-père (celui qui avait fécondé la "reine-mère", avant la naissance de sa  mère)...  

Si elle est née au printemps, sa vie n'aura durée que de 30 à 40 jours, mais née en été elle peut vivre 6 à 7 mois, élevant les nouvelles abeilles du printemps, après avoir passé l'automne et l'hiver dans la ruche.


Les abeilles existent sur terre depuis 45 millions d'année, donc bien avant la création des premiers hommes.

Un prédateur de la ruche est le blaireau.

La reine pond environ 2.000 œufs par jour, entre avril et juin. La plupart des 60.000 abeilles du nid seront des ouvrières.

Ouvrière d'abord employée comme nettoyeuse (femme de ménage), 

puis (au bout de 3 jours) nourrice avec du pollen et du miel jusqu'à 10 jours.

Vers le 6ème jour ses glandes produisent de la gelée royale dont elle va nourrir les larves de moins de trois jours, ou des larves de reine (nourrie qu'avec de la gelée royale).

En 5 jours et demi, une larve d'ouvrière peut être nourrie 145 fois et examiné 1925 fois par des abeilles nourrices. Dans le même délai une larve de reine peut recevoir 1.600 fois à manger !

Du 14ème au 20ème (ou du 12 au 18ème) jour l'abeille commence à sécréter de la cire et devient bâtisseuse (maçon), réparant et ajoutant des alvéoles aux rayons de la ruche. Puis elle réceptionne le nectar (magasinière) et le transforme en miel.

Puis, à partir de la 3ème semaine (de 19 à 20 jour) elle prend la garde 24h. en devenant soldat, défendant l'entrée de la ruche avec son dard comme un hameçon(prêt à se sacrifier), avant de s'envoler (du 21è jour à la sixième semaine) et de devenir enfin butineuse. Elle meurt de vieillesse environ 3 semaines plus tard, après parfois 800 km. de  butinage.

Active dès que la température s'élève au dessus de 8°. Les abeilles butineuses indiquent ce qu'elles ont repéré par des danses dont l'orientation par rapport au soleil indique une direction ; la durée et la fréquence indiquent la distance. 

Danse circulaire sur les rayons si ces ressources sont à moins de 75m., quand le trajet frétillant est orienté vers le haut, cela signifie que la direction est vers celle du soleil, vers le bas, en direction opposée, et l'angle d'inclinaison par rapport à la verticale du ballet indique l'angle par rapport au soleil. Si c'est plus loin, la danse se fait en 8, et la vitesse des frétillements indique l'abondance du butin repéré...

L'abeille compense même la course du soleil selon le temps écoulé (horloge interne), et peut deviner sa position même sous le plus épais brouillard (sensible à la polarisation des rayons).

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard